Politique Urbaine et Rurale

 

  • Le Grand Paris

  • Le Port Paysage Seine-Métropole Ouest 

  • HAROPA (Havre-Rouen-Paris) Ports de Paris - Seine - Normandie

  • "Paris, Rouen, Le Havre, une seule ville dont la Seine est la grande rue."

    Seine Métropole : Les grands principes du projet 

 

 

 

Les 13 régions de la France

http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/L-Assemblee-nationale-adopte-une-carte-a-13-regions

 

 

Source de la Carte: IBT

Regions of FranceSource: IBT

 

 

Le Grand Paris - La ville de Paris et l' agglomération parisienne

 

http://www.huffingtonpost.fr/geoffroy-boulard/grand-paris-la-metropole-_b_8366392.html

"Nous ferons le Grand Paris comme les générations passées ont fait jadis Paris, nous le ferons avec les ingénieurs, avec les entrepreneurs mais aussi avec les architectes, avec les artistes, avec les poètes, avec les musiciens".

 

 

http://www.liberation.fr/debats/2015/12/10/le-grand-paris-est-une-fete_1419742

"A quelques semaines de la création d'un Grand Paris politique, le Grand Paris existe déjà à travers la culture (...)"

 

"Plus que jamais crions-le, célébrons-le, défendons-le, et ce, de part et d’autre du périphérique."

 

 

http://www.territoires.gouv.fr/Grand-Paris

Extraits du lien:

http://www.territoires.gouv.fr/Les-acteurs-institutionnels-du

 

Le Grand Paris est un projet urbain, social et économique d’intérêt national qui unit les grands territoires stratégiques de la région d’Ile-de-France(...).

 

Il vise à réduire les déséquilibres sociaux, territoriaux et fiscaux (...).


Ce projet s’appuie sur la création d’un réseau de transport public de voyageurs dont le financement des infrastructures est assuré par l’Etat.


Ce réseau s’articule autour de contrats de développement territorial définis et réalisés conjointement par l’Etat, les communes et leurs groupements. Ces contrats participent à l’objectif de construire chaque année 70 000 logements géographiquement et socialement adaptés en Ile-de-France et contribuent à la maîtrise de l’étalement urbain.


Le projet du Grand Paris favorise également la recherche, l’innovation et la valorisation industrielle au moyen de pôles de compétitivité et du pôle scientifique et technologique du plateau de Saclay dont l’espace agricole est préservé.

 

 

Le projet du Grand Paris par le site de JLL. Lien

 

 

 

Le Nouveau Grand Paris est le volet transports du projet du Grand Paris

(Inclut le Grand Paris Express)

http://www.lesechos.fr/industrie-services/dossiers/0203204107550-nouveau-grand-paris-l-avancement-du-projet-671896.php

 

 

 

Port Seine-Métropole Ouest

(en continuité avec le RER Α-Achères-Ville)

http://www.port-seine-metropole-ouest.fr/objectifs-du-projet

 

Cartographie du projet

 

Source: http://www.port-seine-metropole-ouest.fr/plan-du-projet

 

 

 

Un port paysage à la confluence de la Seine et de l’Oise

http://www.lemoniteur.fr/article/un-port-paysage-a-la-confluence-de-la-seine-et-de-l-oise-25549827

Elaboré avec l’architecte urbaniste Antoine Grumbach, le plus grand projet jamais engagé par le port autonome de Paris, à la confluence de la Seine et de l’Oise (...)

 

Cité par le site d' Antoine Grumbach: http://www.antoinegrumbach.com/actualite/index.asp

 

Emplacement du projet Port Seine-Métropole Ouest parmi les ports et sites multimodaux en Île-de-FranceSource

 

 

HAROPA (Havre-Rouen-Paris) Ports de Paris - Seine - Normandie

http://www.haropaports.com/fr/

 

 

(Publié au site précédent)

 

"Paris, Rouen, Le Havre, une seule ville dont la Seine est la grande rue."

Bonaparte, lors de sa visite au Havre le 7 Novembre 1802

 


Seine Métropole : Les grands principes du projet 



Antoine Grumbach et associés
http://www.antoinegrumbach.com/

« The Ecopole : Réconciliant l’urbain avec la nature. Organiser La métropole Paris – Rouen – Le Havre comme une ville territoire et une ville nature. En quoi elle relève les défis du développement durable, toujours par sa capacité à embrasser la globalité des enjeux mais aussi parce qu’elle répond aux aspirations de ses habitants – qui désirentassocier activité et loisirs, mobilité et intimité, intensité de la vie urbaine et relation étroite avec la nature. »

extrait du document "Note Strategique"
http://www.antoinegrumbach.com/pdf/080415_GP_NOTE-STRATEGIQUE.pdf

La mise en chantier d`une ligne à grande vitesse : Le Havre, Rouen, Paris la Défense en une heure

______________________________________________________________________________

Seine Métropole : Les grands principes du projet 

Document de Grumbach et associés du lien http://www.mediapart.fr/files/urbanisme/Grumbach.pdf modifié (titres en italique etc)

Une métropole linéaire réconciliant l’urbain et la nature
J’ai eu un rêve. La vallée de la Seine devenait le cadre d'une grande métropole mondiale où l'urbain et la nature seraient réconciliés, Paris Rouen le Havre enrichissant cette région capitale de leurs identités propres et l'ensemble des urbanités diffuses façonnant le cadre de vie d'une ville monde riche de sa diversité et de son potentiel créatif et industriel.

J’ai survolé la vallée de la Seine, remonté en bateau le fleuve du Havre à Montereau, parcouru les zones industrielles et les paysages naturels, les quais urbains et les ports animés, suivi les rives du fleuve ou les chemins de grande randonnée des plateaux, traversé les paysages à 300 km à l'heure en TGV entre la Défense et le Havre, caboté sur l’'autoroute devenue le grand boulevard de cette métropole, emprunté les tramways qui quadrillent ce territoire... Et j’ai compris que Bonaparte avait vu juste lorsqu'il a déclaré en 1802 au Havre: « Paris Rouen Le Havre une seule et même ville dont la Seine est la grande rue ».

Dans la concurrence entre les grandes aires métropolitaines de la mondialisation, on doit s’interroger aujourd‘hui - en France et en Europe - sur le lieu et l‘existence de ces entités urbaines. 

La Seine, fleuve chargé d‘histoire, dont l’identité géographique peut être partagée par tous, définit «Seine Métropole ». La vallée de la Seine offre l'opportunité d‘un développement métropolitain linéaire et multipolaire, associé à des espaces naturels d‘une qualité exceptionnelle. L’opposition ville nature est en passe d‘y être révolue. 


IGN (AGA)

La grande échelle indispensable pour une économie forte et de nature circulaire
La grande échelle Seine Métropole représente le cadre idéal pour aborder l‘après-Kyoto en ce qu`il a été montré (cf. Rapport n°l) que seule la grande échelle permet de régler les effets négatifs conjugués de l`agriculture, de l‘industrie, des déplacements et des constructions. La vallée de la Seine offre en outre le cadre d'une économie circulaire, permettant le recyclage de tous les déchets.

Les planifications des métropoles mondiales
La grande échelle correspond par ailleurs à la dimension des planifications des métropoles mondiales. A Shanghai, l‘échelle de réflexion correspond à l‘ensemble Paris, Londres, Randstad ; la Côte Est des États-Unis élabore une planification qui englobe Boston, New York et Washington. 

Le train à grande vitesse, « véhicule » de l’évolution des métropoles
Ces dispositifs correspondent à l‘évolution des transports ferrés à grande vitesse où le train s‘est substitué à l`avion pour toutes les destinations à moins d`une heure de vol. La future Ligne à Grande Vitesse (LGV) inscrit le port du Havre dans une position analogue à celle d’Orléans, Reims ou Amiens, villes à une heure de Paris. La grande échelle est indissociable d'une stratégie de déplacements et d`une offre résidentielle diversifiée entre l`intensité urbaine et l’urbanisme diffus, réalisant ainsi la fin de l`opposition entre monde Urbain et monde Naturel.

Energies renouvelables, bâtiments dûrables qui produisent de l’energie, récyclage des déchets et eaux usées, voitures électriques comme stockage mobile de l’énergie 
Le bouleversement dû à l‘utilisation des énergies durables — vent, soleil,eau — fait passer le concept de photosynthèse qui régit le végétal à l'ensemble du monde bâti par les hommes. Chaque construction devient potentiellement productrice d‘énergie et l‘habitat individuel autosuffisant en matière énergétique. La voiture électrique se transforme en stockage mobile et les micro-systèmes de traitement des déchets et des eaux usées confortent l`autonomie de l`habitat diffus. 

Déplacements et mouvement des produits dans un espace-temps réduit par une Ligne à Grande Vitesse (LGV), les autoroutes et les transports fluviaux
L’accessibilité de tous à tout ainsi que le mouvement des marchandises dans un espace-temps réduit fait basculer la notion de distance vers celle d‘espace-temps. Le tressage de tous les modes de déplacements - eau, fer, route- façonne des lieux de mobilité qui sont autant de lieux au service de la vie quotidienne.

Les transports collectifs deviennent individuels. Les transports individuels deviennent collectifs, ce qui signifie que les autoroutes se transforment en canaux de transports collectifs, les échangeurs en véritables conciergeries offrant des gammes de services variés. Par ailleurs, la desserte de l‘urbanisme diffus est assurée par la collectivité, sous forme de transport à la demande. Les véhicules électriques diversifiés et miniaturisés permettent d'accéder aux pôles multimodaux le long de la vallée de la Seine. Alternant grands espaces naturels et pôles urbains, les transports fluviaux de fret et de voyageurs nourrissent une vie urbaine le long du fleuve. Le confort spatial de tous est assuré par la proximité à moins de 5 kms de parcs naturels. La vallée et les plateaux sont reliés par les systèmes de transports collectifs qui s` irnplantent dans les talwegs et lient les pôles d`intermodalité.

Complément indispensable du développement de Seine Métropole : son amarrage à Paris par le nœud stratégique de la Défense et Cergy-Pontoise

La mise en chantier d`une ligne à grande vitesse : Le Havre, Rouen, Paris la Défense en une heure. Cette LGV se branche directement sur Roissy Massy et Londres. Le fret vers l’Europe Centrale dispose d`une desserte existante au Nord de Paris dont il reste un barreau à électrifier. Le canal Nord Europe ouvre des perspectives pour la création d‘un port industriel de grande envergure à Achères, face au confluent de la Seine et de l‘Oise. Ce port, à proximité de Poissy, de Cergy-Pontoise et de la jonction de l`Al3 et de l’A14 à Orgeval, se trouve sur la tangentielle ferroviaire Ouest et sur la future Al04 qui joindrait Orgeval avec Roissy. 


Tressage de mobilités  http://www.mediapart.fr/files/urbanisme/Grumbach.pdf


Un véritable « hub » de mobilité industrielle et portuaire est donc possible autant que nécessaire, capable d`équilibrer le poids logistique de l`Est parisien.

L’agriculture à proximité des consommateurs 
Une métropole est un ensemble complexe associant urbanisme dense et urbanisme diffus dans un rapport au monde naturel où les productions maraîchères accompagnent l‘urbanisation. L’agriculture urbaine devient l’un des enjeux de l`après-Kyoto, pour des raisons de sécurité alimentaire et d’économie — dans la perspective d‘une taxation carbone des produits lointains. La solidarité entre l’urbain et le rural, entre l’intensité et l’urbanisme diffus, est dorénavant indispensable pour penser la forme des métropoles contemporaines. Une métropole est un ensemble complexe associant urbanisme dense et urbanisme diffus dans un rapport au monde naturel où les productions maraîchères accompagnent l‘urbanisation. 

Un vaste parc naturel habité
Un vaste parc naturel habité, s‘étendant de Paris au Havre, sera constitué du parc du Vexin français au parc des Boucles de la Seine, en association à un nouveau parc du Vexin Normand.


Un excellent resort pour le loisir hebdomadaire des Parisiens et de tous les habitants
Après La Défense et sa gare TGV, Achènes et son port intermodal, Seine Aval et la reconversion de l‘industrie automobile, le Vexin normand (de la boucle de Moisson aux Andelys), représente une opportunité d`industrie touristique exceptionnelle. La nature et les différents éléments culturels —châteaux, villas et villages — composent un cadre accueillant aussi bien les croisières sur la Seine que le loisir hebdomadaire des Parisiens et de tous les habitants du bassin de la Seine. Le tourisme local (plutôt local que « low cost ») est un gisement appréciable dans une région peu industrialisée située au cœur d‘une métropole intense.


Un espace d’enseignement universitaire et de recherche unifié, en échange avec le savoir-faire et le R&D de l’industrie locale (chimique, pharmaceutique, automobile)
En associant l’ensemble des établissements d'enseignements supérieurs situés sur, ou à proximité du fleuve on peut constituer le cadre d‘une université de la formation professionnelle. Organisé sur des berges qui se déplacent d`un site industriel à l‘autre et d‘une université à l`autre cet ensemble, sans foncier, constituerait « Seine Université ». Val de Reuil, Louviers, Elbeuf offrent des paysages remarquables ou l`excellence d`une économie chimique et pharmaceutique entraîne recherche et enseignement.


Les possibilités de développement industriel lié à la nature
Le développement du Havre repose sur une double condition : l’évolution de sa capacité portuaire en synergie avec toutes ses capacités à ouvrir les conteneurs et à transformer les produits en créant de la valeur. Rouen relié en 30 mn à Paris La Défense par la LGV, voit l‘expansion de son patrimoine d‘industries alimentaires, autour de son port céréalier. Le dégagement du réseau ferré existant du trafic voyageurs vers Paris et Le Havre facilite l‘utilisation de Sotteville comme plateforme ferroviaire de fret associée aux industries de la boucle. L’agglomération de Rouen façonne un modèle de développement industriel et naturel, gràce à la présence de la forêt domaniale de la Londe Rouvray. L’ensemble et la qualité environnementale des développements envisagés rive gauche et rive droite autour du nouveau pont-levant complètent l’identité de la ville autour de son axe fluvial et de son axe autoroutier Nord Sud, des pays du Nord européen vers le sud et le centre de la France.

Le besoin de la reconversion de l’industrie automobile
Cette situation n‘est pas sans incidence sur la mutation de l`activité industrielle en Seine Aval, où Peugeot, EADS et Renault devront évoluer vers une double destinée industrielle, celle d‘une part de l’industrie des mobilités électriques et collectives autant qu`individuelles et d'autre part, vers l`écoconstruction. Le secteur du bâtiment a besoin du savoir-faire des sous-traitants de l`électronique automobile pour le mettre à disposition de la domotique et des mécanismes de régulation de l`énergie renouvelable des habitations - une alliance porteuse d‘une mutation industrielle.


Le besoin de mutation de l’activité industrielle et la régulation de l’activité du port et réseau fluviaux 
La vallée de la Seine en aval de Rouen représente un cas exceptionnel d`association entre des industries de type Seveso et un cadre naturel d’une beauté à couper le souffle. Les raffineries et les industries chimiques qui, comme à Port Jérôme et Lillebonne, sont reliées par la voie ferrée aux plateaux agricoles par le talweg industriel et résidentiel, devront évoluer. L’avenir des raffineries est menacé, à une époque où s`envisage le traitement des hydrocarbures à proximité de leur lieu d‘exploitation. L’utilisation à moyen et long terme de leurs emprises polluées, des raffineries et des incroyables objets industriels qui les accompagnent se pose. Ici point de réutilisation culturelle de ces emprises mais un accroissement industriel et logistique induit par le Havre. Port 2000 se poursuit par la réalisation d‘une écluse indispensable à l’économie des ruptures de charge entre porte-conteneurs et barges fluviales. L’accroissement du trafic fluvial, aujourd‘hui 6% contre 60% à Anvers et Rotterdam, va bouleverser l`économie de l‘estuaire. Le développement sur la rive gauche d`emprises multimodales à proximité d‘une heure doit être l‘œuvre d‘une révolution associant les deux rives de l’estuaire au développement économique et industriel mondial. Tous les grands ports fluviaux (Anvers, Rotterdam, Hambourg, Shanghai, Tokyo) disposent d‘une liaison par tunnel entre les deux rives de leur estuaire. Au Havre, la rive gauche de l’estuaire offre une opportunité à ne pas négliger.


Le développement commerciale transatlantique et nord européen
La mise en relation directe du Havre et de la Défense favorise les opportunités d‘associer étroitement les grands groupes au développement du commerce transatlantique et nord européen. La création TGV de gares à la Défense et à Cergy Pontoise inaugure un véritable bouleversement à l‘aval de Paris. 

Une fenêtre vers l’Atlantique
Cette opportunité écologique ne doit pas occulter que la prise en compte de la grande échelle dans la réponse à la question posée sur le Grand Pari de l‘agglomération parisienne répond à une autre question : celle de savoir quelle métropole européenne peut accrocher l'Europe à sa façade atlantique. Seine Métropole avec son réseau de villes, ses activités économiques et industrielles, son port et sa dimension culturelle, répond parfaitement à cette question.



L’émancipation des quartiers en difficultés par la Ligne à Grande Vitesse
Une articulation avec les grandes zones de « quartiers populaires »
J-M Guenod, B. Mariolle

La géographie existante des quartiers en difficultés — que l‘on peut caractériser par les secteurs classés en ZUS - coïncide avec une large majorité de ces pôles, dans une nouvelle organisation urbaine qui semble la seule susceptible de les tirer vers le haut : contrairement à des politiques consistant à essayer de les mettre en mouvement - au sens immobilier du terme-elle est susceptible d’offrir à leurs habitants les possibilités d'une mobilité et « d'accès à... », leur permettant « d`en / s‘en sortir », au propre comme au figuré. Les problèmes des quartiers (de leurs habitants en fait) s‘avérant insoluble dans les quartiers eux-mêmes, il s‘agit de créer une sorte de « tissu urbain de l’émancipation et la promotion ».

 

 

Exposition "Villes rêvées, villes durables"

Espace Fondation EDF

"Immersion dans les rêves des citadins et leurs envers"

http://fondation.edf.com/fichiers/fckeditor/File/Fondation/2009/dp_villesRevees_102009_2.pdf